Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Navigation

articles_nutrition:les_antioxydants

LES ANTIOXYDANTS : LÉSIONS CELLULAIRES ET VIEILLISSEMENT

Les recherches sur la longévité ou le cancer confluent vers une même quête : la recherche des meilleurs freins au désordre cellulaire et à l’entropie. Leur nom : « les antioxydants » . Nous savons que nous sommes tous condamnés à mourir un jour. Comment reculer la date de la fin tout en profitant de la vie ? Pourquoi vit-on de plus en plus longtemps ? La vie est un combat contre les stress, les troubles chroniques de l'âge, les toxiques et les accélérateurs du vieillissement… les radicaux libres.

Qu'est ce qu'un antioxydant ?

Un antioxydant est une molécule qui diminue ou empêche l'oxydation d'autres substances chimiques. Il lutte contre les radicaux libres. L'oxydation fait partie d'une réaction d'oxydo-réduction qui transfère des électrons d'une substance vers un agent oxydant. Cette réaction peut produire des radicaux libres qui entraînent des réactions en chaîne destructrices (les dominos). Les antioxydants sont capables de stopper ces réactions en chaîne en s'oxydant à la place des structures cellulaires et neutralisant ainsi l’action néfaste des radicaux libres. Chaque fois que nous respirons, chaque fois que vous mangeons, chaque fois que nous buvons, nous déclenchons une série de mécanismes d'oxydation, au niveau microscopique. La tâche de notre organisme consiste donc à limiter cette oxydation, mais il lui est impossible de l'empêcher totalement : c'est le vieillissement ! Le terme antioxydant (on dit parfois antioxygène) était à l'origine utilisé pour désigner les substances chimiques qui empêchent les réactions avec l'oxygène. Ainsi, les antioxydants présents dans les aliments protègent les molécules organiques, par exemple les graisses ou l’ADN, de l'oxydation et semblent jouer un rôle protecteur contre la cancérogenèse. En biologie, les premières recherches sur les antioxydants concernèrent la réduction de l'oxydation des acides gras insaturés, cause du rancissement. Les antioxydants les plus connus sont le ß-carotène (provitamines A), l'acide ascorbique (vitamine C), le tocophérol (vitamine E), les polyphénols et le lycopène. Ceux-ci incluent les flavonoïdes (très répandus dans les végétaux), les tanins (dans le cacao, le thé, le raisin, etc.), les anthocyanes (notamment dans les fruits rouges) et les acides phénoliques (dans les céréales, les fruits et les légumes). Le pouvoir antioxydant d'un aliment, c’est-à-dire sa capacité de résister à l'oxydation, s'exprime en unités ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity : cette valeur mesure la capacité de l’aliment à neutraliser le radical peroxyle). Pouvoir antioxydant (unités Orac/100 g) Myrtilles 2400 ; Mûres 2036 ; Pruneaux 1800 ; Fraises 1540 ; Framboises 1220 ; Prunes 949 ; Orange 750 ; Raisin noir 739 ; Cerises 670 ; Kiwi 602 On attribue le caractère antioxydant de ces aliments à leur riche teneur en vitamine C, caroténoïdes (dont les lycopènes), flavonoïdes, composés phénoliques, terpénoïdes et resvératrol. Préparer sa peau au bronzage passe aussi par ses aliments. Outre une bonne hydratation, les antioxydants sont indispensables pour acquérir une peau bronzée en toute sécurité. Zinc, sélénium, vitamine E, lycopène, …

articles_nutrition/les_antioxydants.txt · Dernière modification: 2019/05/28 16:19 (modification externe)